counter on tumblr
Menu

Restaurant Le Coupe-Chou

Restaurant Le Coupe-Chou - 9 & 11, rue de Lanneau 75005 Paris


Restaurateur sur le Grill, 1969.


Rédigé le Jeudi 15 Septembre 2005 à 17:35 | Lu 7344 fois

Article paru dans Auto-Club, en octobre 1969.


Restaurateur sur le Grill, 1969.
Trois comédiens, Francis Nani, Francis Lemonnier et Christian Azzopardi, avaient pour habitude de dîner ensemble après le spectacle.

- Il faut absolument que nous ayons un jour notre restaurant disaient-ils immanquablement. Ce sera le seul moyen pour être enfin tranquilles !

Et à un moment où leur métier était particulierement calme, que les contrats se faisaient un peu attendre, ils ont mis à exécution ce projet lancé d'abord comme une plaisanterie ! C'est ainsi que le "COUPE-CHOU" est né en 1962. Mais cela n'a pas été facile !

- Vous avez, je crois, participé à la restauration du lieu ?
- Oui. C'était passionnant. On a transformé une ancienne épicerie musulmane... puis, plus tard la loge de la concierge et un café (de routier) qui se trouvait à côté. Nous avons agrandi très vite le "Coupe-Chou", non pas pour ajouter des couverts mais pour apporter plus de confort. Par exemple, nos clients peuvent, dans un salon intime, attendre l'arrivée de leur amis.

Pour parvenir à leurs fins, les créateurs du "Coupe-Chou" ont payé de leur personne. Après avoir construit et décoré (avec un goût très rare), ils se sont partagé la cuisine, la plonge et le service ! Ce n'est que bien plus tard qu'ils purent s'offrir du personnel (garçons et cuisiniers). Les premiers clients furent des amis et ce sont les amis des amis qui, actuellement, remplissent chaque jour le restaurant.

Je cherche à percer le secret de cette réussite ! Car, enfin : trois comédiens de 30 ans environ, ne peuvent pas s'improviser du jour au lendemain restaurateurs, et bons restaurateurs de surcroît !


Francis Lemonnier, Francis Nani et Christian Azzopardi.
Francis Lemonnier, Francis Nani et Christian Azzopardi.
- Il n'y a pas de secret, me disent-ils. Il faut être passionés, enthousiastes, gourmands et il faut surtout aimer recevoir. En un mot, il faut façonner le client à son image.

- Comment jugez-vous vos confrères ?
- Favorablement ! me répond Francis Lemonnier, et après une seconde d'hésitation, il ajoute : "Pourtant ce qui me gêne chez chertains d'entre eux, c'est la non gratuité de l'accueil. Par exemple, lorsque vous arrivez en avance dans un restaurant et que vous êtes pressé, si le personnel déjeune ou dîne, il est bien rare que le patron vous propose de vous faire cuire deux oeufs ! Vous êtes obligé de repartir "le ventre vide"... On semble oublier souvent que l'auberge est avant tout un lieu d'accueil. On ne doit pas non plus vous faire la grimace si vous ne désirez manger qu'un seul plat ! D'autres petits détails m'agacent, notamment l'impression que certains profitent de toutes les petites ressources pour gagner davantage d'argent ! Chez nous, par exemple, nous offrons des petits amuse-gueule avant le repas. Nous ne faisons pas payer non plus les communications téléphoniques pour Paris. C'est peu de chose, mais je pense que le client apprécie.
Nous abordons un autre sujet de mécontentement de la clientèle. Bien que n'ayant aucun rapport avec la gastronomie, il est étroitement lié à la restauration française : la défectuosité des installations sanitaires.

Françis Lemonnier s'insurge :
- Je ne comprends pas qu'on fasse de petites économies là-dessus. Ici, il me paraît indispensable de prévoir des couvre-sièges et des serviettes individuelles. Bien sûr, tout cela représente quelques dépenses supplémentaires. Mais tout compte fait on s'y retrouve !

Je pose une dernière question :
- Vous avez le respect du client et je vous en félicite. Mais avez-vous conscience que celui-ci remarque l'effort que vous faites ?
- Souvent oui ! Notre plus belle récompense c'est le " merci ! " qu'ils nous dit en partant. En vérité... c'est plutôt à nous de le remercier.

Rédaction : B.K.




1.Posté par cordon philippe le 29/05/2006 10:04
tres heureux d'avoir trouvé votre site par l'intermédiaire de ma soeur chantal et plus heureux encore de vous retrouver et en particulier francis auquel je penses très souvent.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les termes pouvant porter atteinte et être interprétés comme des injures ou diffamations à l'encontre du restaurant, du personnel, de l'auteur de l'article, du photographe ou de toute autre personne physique ou morale sont à proscrire absolument.

La décision de mettre en ligne le commentaire est à la discrétion de la direction du Restaurant Le Coupe-Chou.

Sur twitter
Le Coupe-Chou : Ce soir, beaucoup de réservations. N'oubliez pas de faire de même :) nous vous souhaitons un très bon samedi ! https://t.co/YRwshqV38F
Samedi 12 Août - 16:02

Inscription à la newsletter

Partager ce site

Facebook