counter on tumblr
Menu

Restaurant Le Coupe-Chou

Restaurant Le Coupe-Chou - 9 & 11, rue de Lanneau 75005 Paris


Interview de Sébastien Azzopardi - Pariscope - Septembre 2009


Rédigé le Jeudi 17 Septembre 2009 à 09:31 | Lu 3782 fois


Interview de Sébastien Azzopardi - Pariscope - Septembre 2009
Interview de Sébastien Azzopardi

Cet homme de théâtre connaît le succès actuellement avec deux pièces à l'affiche : " Mission Florimont", au théâtre Tristan Bernard et "Le tour du monde en 80 jours" au Café de la Gare, il nous parle du Paris qu'il aime.

Quel Parisien êtes-vous ?
Je suis né à Paris, ma famille habitait dans le 5ème, vers Maubert-Mutualité, et j'ai grandi dans le quartier Latin. Mon adolescence s'est passée entre les quartiers de l'Odéon, Mouffetard et le jardin du Luxembourg. J'ai d'ailleurs mis un temps fou avant de changer de quartier. QUand je suis entré au cours SImon, dans le milieu des années 90, à 18 ans, j'ai dû aller dans le 11ème, en haut de la rue de la Roquette, et ça me paraissait le bout du monde. Là-bas, j'ai connu des copains de cours qui avaient eu une jeunesse moins facile que la mienne et, d'un coup, je me suis rendu compte qu'il y avait une vie ailleurs et que d'autres quartiers pouvaient être sympas, comme le quartier de la Bastille. Aujourd'hui, je vis à Censier-Daubenton, je suis hyper rive gauche, mais dès que ma journée commence, je passe rive droite, les théâtres sont plus nombreux.

Quel quartier préférez-vous pour une balade ?
Tout Paris est une balade ; j'aime aller au jardin du Luxembourg et sur les bords de Seine, c'est sublime. Déjà ado, je me promenais très souvent avec mes potes sur les quais, je continue à le faire. Je suis un Parisien pur jus, donc j'aime me balader partout, changer de quartier. Paris n'est pas un village mais plusieurs villages, c'est magnifique. Je suis sensible à l'architecture, au climat qui règne dans chaque endroit. En plus, à chaque fois que je monte une pièce, je me retrouve dans un nouveau théâtre, je découvre donc une nouvelle vie aux alentours et une atmosphère différente à chaque fois.


Interview de Sébastien Azzopardi - Pariscope - Septembre 2009
Si Paris était une chanson, un film, une oeuvre d'art ?
J'aime beaucoup la chanson "J'aime plus Paris", de Thomas Dutronc. Il dit du mal de la ville, mais au final, il reconnaît qu'il n'y a qu'elle. Il n'aime plus Paris pour l'aimer à nouveau. C'est une magnifique façon de dire à quel point on peut aimer la capitale. Tout comme une personne, on l'aime aussi pour ses défauts. Côté cinéma, paradoxalement, ce sont les films que Woody Allen fait sur New York qui me font apprécier ma ville ; c'est souvent une déclaration d'amour à sa propre ville, que je comprends, parce que c'est celle que j'ai envie de faire à Paris.

Quelles sont vos sorties culturelles ?
Je vais souvent au cinéma le dimanche et le lundi. Quand je n'écris pas, et que je ne fais pas de mise en scène, je partage plutôt des moments conviviaux avec mes amis, c'est le truc qui me plaît le plus. Je me rends aussi dans des galeries voir des expositions. Au Lucernaire, par exemple, la vie culturelle est incroyable, c'est à la fois un théâtre, un cinéma et une galerie au premier étage dans laquelle il y a chaque mois une nouvelle exposition. C'est un lieu de vie formidable, étant donné qu'il y a six ou huit spectacles en même temps, on y croise d'autres compagnies. C'est d'ailleurs grâce au Lucernaire que j'ai fait la connaissance de plein d'autres artistes de ma génération que je n'aurais peut-être jamais rencontrés.

Mon restaurant : Le Coupe Chou
L'intérieur est magnifique. Les poutres, les vieilles pierres, les cheminées... on a vraiment l'impression d'être à la campagne à Paris. C'est un lieu très reposant, en plus on y mange très bien et les prix sont abordables. Une belle alliance de cuisine traditionnelle et inventive.

Mon lieu gourmand : Le Pain de la Bourse

Ma boutique : L'Arbre à lettres

Mon lieu culturel : Musée d'Orsay



Pariscope, Septembre 2009
Rédigé par Arno Gaillard

Interview de Sébastien Azzopardi - Pariscope - Septembre 2009



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les termes pouvant porter atteinte et être interprétés comme des injures ou diffamations à l'encontre du restaurant, du personnel, de l'auteur de l'article, du photographe ou de toute autre personne physique ou morale sont à proscrire absolument.

La décision de mettre en ligne le commentaire est à la discrétion de la direction du Restaurant Le Coupe-Chou.

Sur twitter
Le Coupe-Chou : @ldnmeetsparis No problem. See you next time ! Thank you.
Lundi 23 Octobre - 18:40

Inscription à la newsletter

Partager ce site

Facebook